logo_Azur InterPromotionlogo_Azur InterPromotion
Ce site web utilise des cookies. Si vous continuez à naviguer sur ce site, nous considérerons que vous en acceptez l’utilisation

2017 : année blanche pour vos impôts ?

Dans le cas où la mise en place, en 2018, du prélèvement à la source de l'impôts sur le revenu est confirmé, 2017 sera qualifiée "d'année blanche"...

  • Ce terme est-il correct ? L'année 2017 sera-t-elle une année blanche au niveau fiscal ?
  • Vais-je vraiment ne pas payer d'impôts sur mes revenus perçus en 2017 ?
  • Quelles sont les conséquences sur mes investisssements en loi Pinel, en loi Malraux, en Monument Historique et en LMNP Bouvard ? 
  • Comment puis-je profiter au mieux de ce "cadeau fiscal", si tant est qu'il y ait cadeau ?
  • Faut-il que je reporte à 2018 les travaux à faire dans mon bien locatif pour bénéficier de la déductibilité de leur montant sur mes revenus fonciers ou mes revenus globauux ?
  • Comment les versements 2017 sur mon PERP vont-ils être pris en compte au niveau de la déduction fiscale de mes cotisations ?

Autant d'interrogations qu'il convient d'étudier en fonction des situations particulières de chacun, de la structure de son patrimoine et de ses revenus...
Prenez rendez-vous avec un conseiller proche de chez vous pour un bilan personnalisé, en cliquant ici...

 

Pour consulter l'information officielle concernant le prélèvement à la source
de l'impôt sur le revenu, cliquez ici !

 

 

Le CIMR (Crédit d'Impôt Modernisation du Recouvrement) a été mis en place pour neutraliser les revenus entrant dans l'assiette du prélèvement à la source (PAS). De ce fait,  les revenus 2017 définis comme « ordinaires » à l’impôt. Par contre, les revenus 2017 définis comme « exceptionnels » seront imposés.

Les revenus 2017 dit exceptionnels sont :

  • Les primes et bonus de toutes natures non prévues au contrat de travail
  • Les intéressement non placé dans un plan d’épargne salariale
  • Les indemnités de licenciement ou de départ en retraite
  • Pour les dirigeants et indépendants, les bénéfices de 2017 seront comparés à ceux 2014, 2015, 2015 et seront en principe imposés sur la part qui dépasse ceux perçus pendant ces 3 années.

A noter que les travaux liés à une opération Monument Historique seront admis en déductibilité de ces revenus exceptionnels. Un investissement en Monument Historique cette année n'aura donc aucun impac si vos revenus sont "ordinaires" mais pourra neutraliser la fiscalité des revenus "exceptionnel" !